Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Gamme Advantix

Les fortes températures de cette année ont favorisé la multiplication des parasites externes dans l ‘environnement tels que les puces et les tiques. Leurs surpopulations a entrainé une augmentation des affections diagnostiquées en clinique vétérinaire de types dermatite allergique pour les puce et piroplasmose pour les tiques. La prévention de ces parasites constitue pour votre chien une partie importante de la lutte antiparasitaire en plus de la vermifugation. Dans les régions sud de la France, la Leishmaniose est une affection touchant le système lymphatique pouvant avoir une traduction cutané ou viscérale transmise par une arthropode piqueur appelé phlébotome. La lutte contre cet insecte piqueur constitue une branche supplémentaire de la lutte antiparasitaire dans les régions du sud de la France.

Dans le cadre d’une lutte efficace contre les ectoparasites essentiels du chien qui sont les puces, les tiques et les phlébotomes dans les régions du Sud de la France, Technidog vous conseille l’utilisation de l’Advantix.

Les multiples formulations proposées permettent de respecter au plus prêt le poids de votre animal afin de garantir une protection optimale pendant un mois :

Dans le cadre d’une lutte antipuce efficace et complète, le traitement de l’environnement peut s’avérer intéressant voir nécessaire en cas d’infestation massive afin de rompre totalement les cycles parasitaires. Dans cette otique, Technidog vous propose :

Technidog vous rappelle que l’Advantix ne doit en aucun cas être utilisé sur les chats car il possède pour la race féline des propriétés neurotoxiques sévères entrainant en cas d’application convulsion, ataxie, coma et décès.


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Un commentaire sur “Advantix : Pipette Antiparasitaire pour Chien”

  • Une semaine après l’application d’une dose Advantix Petits chiens, mon Bichon a présenté un épisode de convulsion et des difficultés respiratoires ainsi que de la léthargie momentanée. Le vétérinaire consulté a déclaré que la perméthrine était un puissant NEUROTOXIQUE agissant par voie sanguine après sa pénétration par la peau même si l’animal ne peut pas se lécher la partie touchée.
    La plus grande méfiance s’impose donc pour l’administration à des chiens de petit poids ou à sensibilité particulière. Je ne voudrais plus revivre cet affreux épisode.
    L.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *