Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

La dermatite atopique est affection cutanée complexe dans l’établissement de son diagnostic et aussi malheureusement dans les protocoles de traitement qu’il faut mettre en place avec son vétérinaire.

Il s’agit d’une maladie allergique liée  à l’inhalation d’allergènes (aéroallergènes). Sa fréquence est élevée puisqu’après la dermite allergique due aux piqures de puces (DAPP) c’est la principale manifestation allergique chez le chien.
10% des chiens sont affectés par l’atopie
20% des maladies de peau sont des atopies.

Elle est considérée comme étant héréditaire car elle survient sur des chiens ayant une capacité excessive à produire des immunoglobulines (IgE). Ce processus est appelé sensibilisation (l’atopie est une hypersensibilté de type 1). La race et l’existence d’antécédents familiaux  peuvent aider à définir « un terrain atopique ». Les races les plus exposées sont les suivantes : labrador, bergers des Pyrénées, setters, fox terriers, westies, beauceron, boxer. Il n’y a pas de prédisposition sexuelle.

Le signe clinique dominant de l’allergie est le prurit (démangeaisons fréquentes), il survient sur des chiens jeunes entre 1 et 3 ans  et parfois avec un rythme saisonnier. Ce prurit est le plus souvent localisé à la face, aux extrémités des membres, aux zones de flexion, à l’abdomen. Ce prurit se complique très rapidement avec des lésions secondaires : croutes, excoriations, hyperpigmentation, alopécie. On rencontre également fréquemment des otites ainsi que des surinfections de la peau ou la prolifération de levures (malassézia). Il est maintenant admis que pour confirmer un diagnostic de dermite atopique le chien doit présenter au moins trois signes ou critères majeurs et trois critères mineurs.

Les critères majeurs sont les suivants :

  • présence d’un prurit (démangeaisons)
  • localisations spécifiques des atteintes cutanées à la face et/ou aux doigts avec un aspect épaissi de la peau (lichenification) au niveau du pli du jarret et de la face antérieure du poignet (carpe)
  • inflammation cutanée (dermatite) chronique ou récidivante
  • race prédisposée (terriers) ou antécédents familiaux
  • tests cutanés positifs (intradermo réaction)

Les critères mineurs :

  • le début de maladie de peau débute avant 3 ans
  • il y a une inflammation de la face (érythème)
  • présence d’une conjonctivite (les yeux sont rouges)
  • il peut y avoir une surinfection cutanée (pyodermite superficielle)
  • le taux des immunoglobulines est élevé

Actuellement une nouvelle liste de critères dits critères majeurs de FAVROT est validée par les groupes de dermatologie vétérinaire, à savoir :

-atteint les animaux de moins de 3 ans

-atteint les animaux vivants à l’extérieur

-présence d’un prurit (mais sans lésions au départ)

-atteinte des pieds antérieurs

-atteinte des pavillons auriculaires (les marges de l’oreille sont respectées)

-le dos des animaux n’est pas concerné

Face à un chien soupçonné d’atopie,  il faut s’assurer que seule l’atopie est bien responsable des démangeaisons et tenter de trouver l’allergène en cause pour entreprendre éventuellement une  désensibilisation. Le dépistage de l’allergène est pratiqué lors des tests cutanés ou bien par le dosage des immunoglobulines spécifiques (anticorps spécifiques d’allergènes).

test cutané pour diagnostiquer l'atopie

Les allergènes les plus souvent incriminés sont : les pollens , la poussière de maison (un gramme de poussière de maison contient 300 acariens), les acariens, les poils d’autres animaux, les plumes, les farines, les poussières de céréales …

La désensibilisation est alors le traitement de choix, mais les traitements locaux (topiques) , comme les shampoings ont leur place car associés à un traitement systémique,  ils augmentent la rapidité de la guérison lésionnelle et interviennent dans le confort du patient. Ils permettent aussi de contrôler ou de limiter les récidives de la dermatose traitée à long terme.

Une alimentation peu allergisante est également conseillée par Technidog : Hill’s z/d, Hills D/D, Royal Canin Hypoallergenic.

localisations des signes d'atopie (peau irritée ou noire, chute de poils)

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

9 réponses pour “Atopie chez le Chien : Description et Solutions.”

  • je retrouve exacteemnt le sproblemes de mon chien golden retriever
    il est maintenant sous atopica et des croquettes zd et il va vraiment mieux
    je le lave aussi avec un shampoing naturel

  • Bonjour,
    Je suis un peu intriguée. Mon dalmatien de 4 ans fait une allergie (atopie selon mon véto) depuis ses 2 ans, à chaque printemps.
    Cependant, vous dites dans votre article que le dos ne doit pas être atteint si c’est une atopie. Or, mon chien n’a QUE le dos d’atteint : démangeaisons, plaques, pertes de poils, etc. Il est sous « Cyclavance » que je donne en pipette selon son poids et cela fonctionne très bien.
    Est-ce bien de l’atopie, du coup ?

    • Bonjour
      la description clinique « typique » de l’atopie ne donne pas de lésion sur la ligne du dos cependant certains chiens peuvent en présenter. Cependant il faut bien exclure l’hypothèse d’une allergie récurrente aux puces car dans ces formes d’allergie la ligne du dos est la première touchée. malheureusement l’allergie aux piqûres de puces est possible avec une ou deux puces que vous ne verrez pas sur le corps de votre chienne. il faut donc un traitement antipuce régulier (toute l’année) et efficace pour protéger votre chienne.
      Bonne journée

  • bonjour , mon york de 11 mois se gratte depuis plusieurs mois, n’a aucune rougeur , se gratte au niveau du visage essentiellement !!! pour le moment on ne trouve pas la solution !! merci

    • bonjour
      après exclusion des causes parasitaires, il vous reste la possibilité de réaliser des biopsies pour avoir des réponses quant à des phénomènes allergiques ou des phénomènes autres
      bonne journée

  • bonjour cela fait 5 ans que ma chienne est diagnostiquée atopique une biopsie a été effectué plus prise de sang malheureusement a ce jour et ceux depuis le début nous avons pratiquement tout essayé cyclosporine régime alimentaire cortisone etc…
    ma nouvelle vétérinaire m’a parlé d’une injection d’immunoglobuline (c’est nouveau)
    c’est vraiment ma dernière chance car je ne peux pas la laisser souffrir plus longtemps
    est ce que quelqu’un a déjà entendu parler de se protocole ?
    Est ce vraiment efficace ?

  • Mon berger de podhal, un genre de berger des Pyrénées polonais, a onze ans. Il se gratte les articulations (coudes, hanches, poignets, doigts) de manière hystérique. La peau est est irritée et présente des pellicules. J’ai pensé aux puces, mais après recherche et Frontline, j’ai des doutes. Pensez-vous que cela puisse être une atopie ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *