Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Les affections du bas appareil urinaire chez le chat sont fréquentes et rencontrées toute au long de la vie de nos matous. Les cystites à calculs sont l’une des affections les plus rencontrées. En effet, le chat mâle castré est un individu prédisposé à la formation de calculs urinaires et donc à la présence de cystite à calculs. Les progrès dans le monde vétérinaire notamment en diététique féline permettent de gérer au mieux ces affections. Technidog vous propose de faire le point sur cette affection répandue dans la population des félins domestiques.

Etiologie et clinique

Le chat mâle castré est l’individu le plus à risque pour la formation de cristaux urinaires vésicaux qui en s’agglomérant entrainent la formation de calculs urinaires. Le chat étant un animal buvant peu, les urines sont fortement concentrées (la densité urinaire moyenne du chat étant supérieur à 1,030) permettant d’autant plus facilement la précipitation et l’agglomération des cristaux urinaires.

La présence d’une cystite à  calculs urinaires chez votre compagnon pourra se traduire par les problèmes mictionnels suivants : dysurie (problème d’émission des urines), strangurie (urines émise en très petite quantité), hématurie (présence de sang dans les urines), polakyurie (miction multiple entrainant la malpropreté). Associé à cela, votre compagnon pourra émettre des vocalises lors de miction signifiant un inconfort. La situation d’urgence vétérinaire sera votre compagnon qui essaye désespérément d’uriner sans résultat. Ceci constitue le premier signe d’obstruction urinaire qui nécessite une gestion médicale d’urgence sans laquelle votre compagnon peut dépérir très rapidement.

Il existe d’autres étiologies des cystites chez le chat comme les cystites de stress de plus en plus fréquentes, les cystites inflammatoires, les cystites bactériennes. Les signes cliniques s’approcheront de ceux expliqués précédemment pour la cystite à calculs. En d’autres termes, en cas de problèmes mictionnels observés chez votre félin, une consultation chez votre vétérinaire est nécessaire et doit être la plus précoce possible.

Traitement des cystites

Lors de cystites à calculs urinaires, si votre compagnon n’est pas en statut d’obstruction nécessitant la mise en place d’un cathéter urétral, la gestion des calculs sera essentiellement alimentaire grâce à une diététique vétérinaire adaptée. En parallèle, l’administration d’anti-inflammatoire ainsi que d’antibiotique pour gérer les conséquences de l’irritation liée à la présence de calculs et cristaux dans la vessie pourra être instaurée.

La diététique vétérinaire adaptée aux cystites à calculs permet la dissolution des calculs existant dans la vessie ainsi que la prévention de leur formation. La composition des calculs urinaires chez les chats peut être diverse voir parfois mixte pour un même calcul. Cependant, le principal type de calcul est le calcul de struvite ou calcul de PAM (Phospho-amoniaco-magnésien). La diététique vétérinaire permet une dissolution des calculs de struvite en moins d’un mois, une dilution des urines ainsi qu’une sous saturation en éléments minéraux permettant de prévenir la formation de nouveaux cristaux et une diminution de l’apport en magnésium, un des éléments constitutifs des cristaux.

Ces aliments existent sous forme de croquettes mais aussi de pâté ou sachets fraicheurs permettant de s’adapter à tous les goûts de nos compagnons félins. Une gamme hypocalorique existe car dernièrement le surpoids a été incriminé comme favorisant le développement d’affections du bas appareil urinaire félin.

Technidog vous propose l’ensemble de sa gamme diététique pour chat à problème urinaire :


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *