Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Le réchauffement climatique dans ces dernières décennies ainsi que le développement du commerce international a favorisé la progression et l’implantation dans l’hémisphère Nord de vecteurs parasitaires pullulants dans les régions tropicales du globe (phlébotome pour la Leishmaniose, culex pour la Fièvre catharrale ovine …). Les maladies vectorielles systémiques transmises par ces vecteurs nous prennent souvent de court car n’étant pas familiarisé avec ces affections nous ne possédons pas encore les bons réflexes de prévention de ces maladies. Mais cela va changer !

Technidog vous présente le nouveau vaccin des laboratoires Virbac : le CaniLeish® assurant une protection efficace contre la leishmaniose. Technidog fait le point sur l’ensemble des moyens de prévention de cette maladie mortelle pour votre chien.

Leishmaniose : définition et pronostic

La leishmaniose canine est une maladie très grave, mortelle, traumatisante pour le chien et pour son maître. Plus de 2/3 des chiens situés en Europe du Sud sont exposés à l’infection (Espagne, France, Grèce,Italie, Portugal). Ainsi, Technidog vous conseille la vaccination systématique de votre compagnon en cas de vacances longues dans le Sud afin de le protéger.
En Europe, 2,5 millions de chiens sont infectés par le parasite Leishmania infantum. Il n’y a pas de prédispositions raciale ni de sexe.
La transmission est assurée par la femelle d’un moustique appelé phlébotome, actif durant le printemps et l’été. Il est essentiellement actif en fin d’après midi et en début de soirée et les piqûres se localisent le plus souvent sur les zones à peau fine : truffe, pavillons auriculaires…

La traduction clinique de la leishmaniose peut se décliner selon ces différents signes : perte de poids, problèmes cutanés (dépilations particulièrement autour des yeux, plaies) saignements de nez, griffes longues (onychogryphose), plus rarement des boiteries et une insuffisance rénale sévère souvent mortelle. Le lieu où votre compagnon aura été piqué pourra apparaitre très inflammatoire, boursouflé (« chancre d’inoculation »). Le pronostic est malheureusement réservé à sombre selon l’intensité des signes cliniques.

Il faut savoir que de manière exceptionnelle certains chiens contaminés bénéficient d’une guérison spontanée. Cependant, en tant qu’individus asymptomatiques, ils restent porteurs du parasite et peuvent être contaminant s’ils sont piqués par des phlébotomes.

Leishmaniose : la prévention

Le vaccin CaniLeish® des laboratoires Virbac constitue un nouveau rempart dans la prévention de la leishmaniose chez le chien. Comme tout vaccin, celui-ci stimule le système immunitaire de votre compagnon afin qu’il puisse se protéger contre le parasite en cas d’infestation lors de piqûre de phlébotome.

le protocole est simple : 3 injections à 3 semaines d’intervalle avec un rappel annuel ensuite. L’injection peut être un peu irritante et parfois un nodule inflammatoire au site d’injection peut apparaitre 24h après injection. Il n’y a pas de contre-indication à réaliser les vaccins classiques CHPPiL dans le même temps.

Technidog vous rappelle cependant que la vaccination ne peut pas constituer à elle seule une prévention suffisante. Il faut y associer un traitement antiparasitaire efficace contre les vecteurs de la maladie. Technidog vous décline la gamme Advantix efficace contre les phlébotomes :

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Un commentaire sur “CaniLeish : Vaccination contre la Leishmaniose chez le chien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *