Seresto, scalibor et canishield
Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

La prévention contre les parasites internes et externes est fondamentale pour nos compagnons domestiques. D’une simple irritation cutanée ou digestive à l’inoculation de maladie grave ou de syndrome de carence avancée, ces parasites sont un fléau pour nos animaux. Il existe fort heureusement tout un panel de traitements disponibles agissant contre les parasites internes ou externes ou parfois combinés. Ceci existent sous la forme de spot on, de comprimés ou de colliers. Chaque forme de traitement bénéficiera d’avantage mais aussi de quelques inconvénients. Technidog vous propose de faire le point sur les 3 principaux colliers antiparasitaires externes ayant fait leur preuve : le Canishield de Beaphar, le Scalibor de MSD et le Seresto de Bayer.

Les cibles de nos colliers

Les 3 principaux parasites externes sévissant en France sont les puces, les tiques et les moustiques ou phlébotomes. Chacun d’eux peut engendrer des troubles plus ou moins sévères : dermatite allergique aux piqûres de puces, maladie de Lyme ou borréliose et piroplasmose pour les tiques et leishmaniose pour les phlébotomes. Ces maladies transmises par les tiques et les moustiques sont des affections graves pouvant conduire au décès de l’individu et dans certains cas ne guérissant pas efficacement avec des protocoles médicaux adaptés. Ainsi la prévention contre les parasites sera votre meilleure arme pour protéger votre chien.

Les colliers : conseils de Technidog

Le collier Canishield est un collier à la deltéméthrine, molécule active ayant fait ces preuves contre les différents parasites externes. Il est efficace contre les puces, les tiques et la moustiques mais seulement 4 mois contre les puces alors que la protection dure jusqu’à 6 mois contre les autres parasites. Il est très accessible financièrement et bénéficie d’un packaging de 2 colliers permettant un traitement annuel.

Le collier Scalibor est lui aussi à base de deltaméthrine mais il n’a pas de propriété reconnu contre les puces. Il agit environ 5 mois contre les tiques et les phlébotomes, moins longtemps que le Canishield. Il est moins accessible que son correspondant de Beaphar et donc ne constitue plus un choix de première intension

Le collier Seresto est lui composé d’un association imidaclopride et fluméthrine. Il agit 8 mois contre les tiques et 7 à 8 mois contre les puces. Il a récemment bénéficié d’une reconnaissance d’efficacité contre le phlébotome. Il est très intéressant pour une prévention combiné tiques et puces alors que le Canishield sera plus intéressant pour une bonne protection combinée contre les tiques et les phlébotomes.


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *