Vétérinaire montrant les crocs de lait d'un chiot
Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Le chiot comme l’enfant possède les premiers mois de vie des dents lactéales ou dents de lait qui donnent place ensuite à des dents définitives ou dents adultes. Les dents lactéales sont au nombre de 28 comprenant pour chaque mâchoire 6 incisives, 2 crocs, 6 prémolaires et molaires. Les dents définitives sont elles au nombre de 42 comprenant plus de prémolaires et de molaires que la dentition lactéale pour un nombre d’incisives et de crocs identiques. Le changement de dent s’opère à partir de l’âge de 3.5 mois et débute par les incisives. Les crocs lactéaux donnent place aux crocs définitifs vers l’âge de 5 mois environ. Certaines races comme les races toy (Yorkshire Terrier, Chihuahua, Caniche nain…) peuvent avoir un retard significatif (plusieurs semaines) de l’égression (la sortie) des dents définitives. Technidog vous propose de faire le point sur cette affection dentaire courante chez nos compagnons canins.

Clinique et races à risque

Chez certains chiots, notamment dans les petites race comme le Yorkshire Terrier, le Chihuahua, le Spitz, le Whestie, le Cavalier King Charles etc, les crocs lactéaux peuvent ne pas tomber. La place étant restreinte, les crocs définitifs réalisent leur égression selon un axe différent pour se retrouver en position rostrale (devant) les crocs de lait pour les crocs maxillaires et en position linguale (à l’intérieur) pour les crocs mandibulaire. La persistance d’un croc de lait entraine la malposition du croc définitif et, localement, une malocclusion dentaire favorisant le dépôt de plaque dentaire et de tartre.

Persistance du croc de lait supérieur et déplacement rostral du croc définitif

Lors de persistance d’un croc lactéale maxillaire, le croc définitif mésialisé (poussé en avant) vient occuper l’espace libre dans lequel se place physiologiquement, lors de l’occlusion, le croc mandibulaire ipsilatéral (du même côté) . Celui-ci va alors être vestibulisé (repousser latéralement) par le croc définitif maxillaire. Une atteinte rapide et à terme irrémédiable des structures de soutien du croc mandibulaire (ligament dentaire, os mandibulaire, gencive) sont à craindre.

Interventions chirurgicales sur les crocs de lait

Pour toutes ces raisons, une exérèse chirurgicale des crocs lactéaux persistants est conseillée vers l’âge de 6 mois (un peu plus tard chez les races toy tardives). Celle-ci est réalisée sous anesthésie générale. Suite au retrait des crocs lactéaux, les crocs définitifs pourront reprendre progressivement leur place physiologique. Dans certains cas, la mise en place de matériel de contention orthodontique sera nécessaire afin de rétablir l’alignement dentaire physiologique.

En parallèle de cette intervention, l’utilisation d’antiseptiques buccaux sans brossage sera nécessaire. Ceux-ci permettront de limiter la flore bactérienne buccale et par conséquent la plaque dentaire ainsi que les risques d’infection du site chirurgical. Technidog vous propose ces différents produits :


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *