Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Les affections du bas appareil urinaire sont fréquentes chez nos félins domestiques. Les étiologies étant multiples et pouvant se combiner, il est important de faire un point diagnostic avec son vétérinaire afin d’identifier la ou les cause(s) de la cystite et d’ajuster au mieux le traitement ainsi que le suivi de votre chat. Technidog vous propose de faire un point sur la cystite féline et sa gestion.

Clinique des cystites félines

Les signes classiques de cystite non obstructive vont être un animal en état de polyurie (production d’urine fréquente) associé au non à une polydipsie compensatoire (augmentation de la quantité d’eau bue). On pourra identifier la présence de sang en nature dans les urines appelée hématurie. Votre chat réalisera de nombreuses mictions et souvent en dehors de sa (ses) litière(s) : c’est ce que l’on appelle de la polakyurie associée à de la malpropreté.

De manière moins fréquente, vous pourrez avoir votre chat plaintif lors des mictions (strangurie), il pourra avoir un changement de comportement de part la douleur provoquée par cette affection urinaire.

Dans les cas de cystite obstructive rencontrée principalement chez les chats mâles castrés en surpoids, votre chat sera dans l’incapacité partielle ou totale d’uriner : oligurie ou anurie. Rapidement, cette rétention anormale d’urine au niveau vésicale provoque une dilatation spastique douloureuse de la vessie : globe urinaire. Lors de la présence d’un globe urinaire, votre chat est douloureux à la palpation de l’abdomen caudal au niveau duquel vous pourrez sentir une masse ronde et dure = la vessie. C’est un cas d’urgence nécessitant l’intervention d’un vétérinaire car votre animal risque de décompenser rapidement avec coma, douleur, signes neurologiques et décès.

Etiologie des cystites félines

Différents facteurs peuvent déclencher ou aggraver une cystite chez un chat et leur association est possible. Cependant on peut identifier 3 groupes d’étiologies distinctes :

  • étiologie inflammatoire : présence de cristaux pouvant s’agglomérer en calculs obstructifs, traumatisme vésicale lors de choc, tumeur vésicale
  • étiologie comportemental : le stress est un facteur reconnu dans les causes ou les aggravations de cas de cystites félines
  • étiologie infectieuse : celle-ci chez le chat est mineure, surtout rencontrée chez les chats âgés

Il est possible chez certaines races de chat comme les persans d’observer des cystites chroniques liées à certaines anomalies morphologiques de l’appareil urinaire comme les cas de polykystoses rénales congénitales. Un examen complet du système urinaire est donc nécessaire dans ces races.

Le diagnostic d’une cystite féline se fera grâce aux différents changements de comportement de votre chat ainsi que de la modification de la qualité de ces urines. Chez votre vétérinaire, un examen complet de l’appareil urinaire avec notamment un examen d’imagerie est nécessaire afin d’identifier le maximum de facteurs responsables de la symptomatologie de votre compagnon.

Traitement des cystites félines

En traitement symptomatique,  des anti-inflammatoires , des analgésiques ainsi que des spasmolytiques seront mis en place  dans la majeure partie des cas. En cas de confirmation d’un phénomène septique ou en cas de risque de surinfection bactérienne, des antibiotiques larges spectres pourront être utilisé.

Après mise en évidence de la (des) étiologie(s) principale(s) de l’épisode de cystite, un traitement spécifique sera mise en place :

Une réorganisation du lieu de vie pourra être nécessaire notamment dans le cas de cystites liée à un état de stress avec la mise en place de nouvelle litière, la réorganisation des lieux de vie (alimentation, lieu pour les besoins….), la séparation de certains individus aux caractères divergents….


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

2 réponses pour “Cystite du Chat : les Conseils Technidog”

  • Bonjour!
    C’est a propos de mon chat qui a 11 ans et ça va faire 3 jours aujourd’hui qui n’a pas uriné et ni de selle ,et il mange presque pas, il a de la difficulté a avalé je lui est donné une petite quantité de thon il le mange, j’aimerais que vous me donniez un conseil j’imagine que faut j’aille consulter pour le bien être de mon chat est-ce que il faut je me m’attendre au pire.
    Bonne journée
    Merci
    Mme Hall

    • Bonjour
      le plus inquiétant est qu’il n’urine pas il ne faudrait pas qu’il soit bouché et en globe ce qui représente une urgence. ainsi la consultation chez votre vétérinaire est fondamentale
      bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *