Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Chien avec problème d'oreille

Lors d’été sec et chaud comme nous connaissons depuis quelques années, nous voyons dans notre environnement la multiplication des épillets ou folle avoine capable de s’accrocher à n’importe quelles individus passant à son contact. De part le structure spécifique, leur attache est solide et leur progression incoercible au cœur de la fourrure de nos compagnons ou de nos vêtements. Les oreilles ainsi que les espaces interdigités sont les zones cibles chez notre chien du fait de touffes de poil denses à proximité dans lesquelles viennent s’ancrer les épillets.

Face à ce problème récalcitrant, Technidog vous propose de faire le point sur cette affection saisonnière et vous donne des conseils de prévention.

Otite et Abcès interdigités : conséquence des épillets.

Les conséquences de la présence d’épillets dans les oreilles sont dans un premier temps le développement d’une otite cérumino-purulente d’intensité variable : le chien secoue la tête, se plaint au contact de son oreille, porte la tête penchée du côté atteint. La persistance des épillets peut conduire à une perforation tympanique et le développement d’une infection de l’oreille moyenne provoquant troubles neurologiques et douleur.

Au niveau des espaces interdigités, les épillets perforent la barrière cutané fine puis progresse entre les structures ostéo-

Epillet ou Folle Avoine

articulaires et ligamentaires de l’extrémité de la patte pour se retrouver parfois très loin (coude, épaule, genou) : un abcès interdigité se forme, le chien boite, se plaint à la pression de l’extrémité de sa patte. Les chiens possédant une fourrure dense peuvent présenter des abcès au niveau des flancs résultants, sur le même principe que les espaces interdigités, de la présence d’épillets.

 

Technidog vous présente l’ensemble des produits de nettoyage pour les oreilles :

Dans le but de limiter le risque d’attache des épillets, Technidog vous délivre quelques astuces :

  1. Tondre l’intérieur du pavillon auriculaire autour de l’entrée du conduit auditif
  2. Tondre les espaces interdigités ainsi que les poils entre les coussinets
  3. Inspecter les oreilles ainsi que les pattes après chaque balade
  4. Tondre les chiens à fourrure dense pour limiter le risque d’attache des épillets sur tout le corps
  5. Utiliser des ustensiles de toilettage pour faciliter l’inspection et la prévention : Slicker, Brosse pour Chien, étrille, peigne, tondeuse.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *