Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

L’arrivée d’un chiot est un moment d’excitation et de joie pour toute la famille. Les premiers pas de votre chiot dans sa nouvelle maison représentent une période très importante pour lui. Il prendra ses repères, ses marques et s’habituera peu à peu à son nouvel environnement. Toutefois, il faut veiller à préparer son arrivée afin que son adaptation se passe dans les meilleures conditions.

Comment faire pour que le chiot se sente chez lui ?

Votre boule de poil va grandir très vite, il faut alors aménager son espace et faire attention aux éléments qui pourraient lui être dangereux à l’intérieur ou à l’extérieur de votre maison / appartement.

Installation de « l’espace chiot »

Pour préparer son arrivée, il faut lui dédier un espace de vie dans une de vos pièces où il va se sentir en sécurité. Cet espace doit prendre en considération sa taille quand il sera adulte. Il faut choisir un endroit facile d’accès pour lui, en délimitant son territoire. Dans les premiers jours, vous avez la possibilité de le laisser dormir dans la chambre du maître car les chiots ont tendance à pleurer ou aboyer à cause de l’éloignement. Nous vous conseillons d’enlever les choses fragiles, plantes ou matériels coupants qui se situent à proximité de son espace. Pour faciliter l’identification de son espace de vie, mettez-lui ses gamelles près de son couchage avec des jouets. Son panier doit être confortable, résistant et facile d’entretien.

Pour préparer au mieux l’arrivée de votre chiot, nous vous avons concocté une liste des objets indispensables :

Adapter son environnement

Votre maison peut contenir des objets ou produits dangereux pour votre animal, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour éviter les accidents domestiques pensez à bien cacher les fils électriques, les bibelots et les produits d’entretiens et de jardinage.

 

Une bonne alimentation pour le chiot

Votre nouveau compagnon a besoin d’une bonne alimentation et de surcroît quand il est petit pour une croissance optimale. Pensez à bien lui donner à heures fixes une quantité suffisante de nourriture.

Comment nourrir le chiot ?

Avant d’arriver chez vous votre chiot était nourri avec une alimentation spéciale. Une fois chez vous, vous pouvez lui changer son alimentation en douceur pour éviter tout trouble digestif.
Dans un premier temps, nous vous conseillons de vous renseigner sur sa précédente alimentation. Puis dans un second temps, si vous souhaitez modifier son alimentation, il faudra faire un mélange entre l’ancienne et la nouvelle alimentation. Vous pourrez réduire par la suite, au fur et à mesure, l’ancienne alimentation pour une transition en douceur. Veillez également à lui laisser de l’eau propre tout au long de la journée.

Retrouvez une grande variété d’aliments chiot sur Technidog.

A quelle fréquence et moment lui donner ces repas ?

Pour une meilleure digestion, il est préférable de donner des repas à heures fixes et si possible au même endroit sauf lors de vos déplacements.
Jusqu’à l’âge de 5 mois, vous pouvez répartir la quantité journalière de nourriture en 3 repas par jour, le matin avant de partir travailler, le midi et le soir.
Entre 6 et 15 mois, la croissance se stabilise et c’est à ce moment que vous pourrez donner 2 repas par jour.

Quelles quantités ?

Ces quantités sont différentes en fonction de l’âge ou du poids de votre chien. Vous trouverez des indications de dosage sur l’emballage de votre aliment.
Vous pouvez peser régulièrement votre chiot (tous les 8 à 15 jours) pour surveiller sa croissance et éventuellement faire sa courbe de croissance.
Votre chiot devra recevoir une alimentation de croissance jusqu’à ce qu’il atteigne 90% de son poids d’adulte.
S’il a tendance à grossir ou s’il est stérilisé avant ce stade, il faudra restreindre son alimentation. Demandez alors conseil à votre vétérinaire.

 

Penser à son éducation

Un chiot n’est pas un bébé mais il ne faut pas non plus céder à tous ses caprices. Il faudra lui apprendre à dormir seul, à faire ses besoins dehors et à manger à des heures fixes dès les premiers jours. Il est important de lui enseigner ses limites dès les premières heures afin qu’il comprenne rapidement quels sont les endroits de la maison où il a le droit de se rendre et surtout qui est le maître.
Il est très fréquent que les chiots se mettent à pleurer les premières nuits. Même s’il est difficile de le laisser dans ces moments, il en va de votre responsabilité de le laisser pleurer pour ne pas que le schéma ne se répète toutes les nuits qui suivront.

Les 7 leçons essentielles pour bien dresser son chiot

  • Leçon n°1 : apprendre à votre chien à reconnaître son nom

L’utilisation du nom de votre chien doit être très spécifique et surtout ne pas servir d’ordre « passe partout ». Quand il vient vers vous toujours l’appeler par son nom, bien le regarder pour qu’il comprenne que l’on s’adresse à lui.

  • Leçon n°2 : apprendre à votre chien à s’asseoir sur commande

Apprendre à votre chien à s’asseoir est la première étape pour l’éduquer. La technique de « reculons » est la meilleure, vous le faites reculer et ensuite vous lui demandez de s’asseoir, à force de le faire à répétition il va comprendre.

  • Leçon n°3 : apprendre le rappel à votre chien

Une fois que votre chien aura compris comment il s’appelle, il faudra lui apprendre à venir quand vous l’appelez. C’est une étape assez chronophage et à répéter régulièrement.

  • Leçon n°4 : apprendre à votre chien à rester sans bouger

Après avoir pratiqué les exercices de la leçon n°4, vous pourrez emmener votre chien partout où vous le désirez. Il vous suffira de lui dire « Pas bouger» pour qu’il reste tranquille.Vous n’aurez plus à le surveiller en permanence.

  • Leçon n°5 : apprendre à votre chien à s’allonger

Une fois que vous aurez atteint cette leçon n°5, vous n’aurez plus à vous préoccuper d’avoir un chien incontrôlable. En combinaison avec les fruits de la leçon n°4, il vous suffira de lui dire «Couché» puis «Pas bouger» pour que votre chien s’allonge et reste sagement à sa place, et ce quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.

  • Leçon n°6 : apprendre à votre chien à ne pas sauter sur les gens

Suivant les exercices et principes de cette sixième leçon, vous apprendrez à votre chien que sauter sur les gens n’est pas une façon de les saluer.

  • Leçon n°7 : apprendre à votre chien à marcher à vos côtés, sans laisse

Dans cette dernière leçon, vous apprendrez à votre chien à marcher à vos côtés, à votre rythme, avec ou sans laisse. Il ne vous entraînera plus dans tous les sens en tirant comme un forcené sur sa laisse.

Pour toutes ces leçons, pensez à féliciter et récompenser votre chien. De cette façon, votre chiot comprendra également plus rapidement les leçons et progressera plus rapidement.
Et vous ? Quelles sont vos astuces pour préparer l’arrivée d’un nouveau chiot ? Avez-vous une autre leçon à proposer ? Laissez-nous un commentaire et nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *