metrobactinLes affections digestives sont nombreuses et variées chez nos compagnons domestiques. Suite à l’ingestion d’un aliment détérioré, d’une infection virale ou bactérienne, d’un parasitisme, un problème digestif peut survenir, nécessitant dans de nombreux cas l’utilisation d’un antibiotique. En effet, cause ou conséquence du problème, la prolifération bactérienne (notamment des bactéries pathogènes pour le tube digestif) est rapide et nécessite une gestion efficace sans quoi l’affection pourra prendre une dimension plus grave encore. Technidog vous propose de faire un point sur l’utilisation du nouvel antibiotique des laboratoires Dechra : Le Metrobactin, seule spécialité vétérinaire contenant uniquement du métronidazole. Technidog vous rappelle que l’utilisation de tout antibiotique pour votre compagnon doit être strictement encadré par votre vétérinaire. En effet, les vétérinaires sont de plus en plus vigilants sur la bonne utilisation des antibiotiques afin de réduire leur utilisation

Descriptif du métrobactin :
1. Forme pharmaceutique

Comprimé brun clair tacheté de brun, rond et convexe, aromatisé, avec une barre de sécabilité en croix sur une face.

Les comprimés peuvent être divisés en 2 ou 4 parties égales.

Informations cliniques

1. Espèces cibles  = Chiens et chats.

2. Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les chiens et les chats :

– Traitement des infections gastro-intestinales dues à Giardia spp. et Clostridia spp. (c’est-à-dire C. perfringens ou C. difficile).

– Traitement des infections de l’appareil urogénital, de la cavité buccale, de la gorge et de la peau due aux bactéries anaérobies strictes (par exemple, Clostridia spp.) sensibles au métronidazole.

3. Contre-indications

Ne pas utiliser en cas de de troubles hépatiques.

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

4. Précautions particulières d’emploi

i) Précautions particulières d’emploi chez l’animal

En raison de la probable variabilité (temporelle et géographique) de la survenue de résistances bactériennes au métronidazole, un échantillonnage bactériologique et un test de sensibilité sont recommandés.

Dans la mesure du possible, le produit devra être utilisé uniquement sur la base d’un test de sensibilité.

Les politiques officielles, nationales et régionales, en matière d’utilisation des antibiotiques doivent être prises en compte lorsque le médicament vétérinaire est utilisé.

Dans de très rares cas, des signes neurologiques peuvent apparaître, en particulier à la suite d’un traitement prolongé par le métronidazole.

ii) Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Le métronidazole présente des propriétés mutagènes et génotoxiques confirmées chez les animaux de laboratoire ainsi que chez l’être humain. Le métronidazole est un cancérogène confirmé chez les animaux de laboratoire et pourrait avoir des effets cancérigènes chez l’être humain. Toutefois, les données concernant la cancérogénicité du métronidazole chez l’être humain sont insuffisantes. Des gants imperméables doivent être portés pendant l’administration du produit afin d’éviter tout contact avec la peau.

Afin d’éviter toute ingestion accidentelle, en particulier par un enfant, les fractions de comprimés non utilisées doivent être replacées dans l’alvéole ouverte de la plaquette et remises dans la boîte.

En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage. Se laver soigneusement les mains après avoir manipulé les comprimés.

5. Effets indésirables (fréquence et gravité)

Les effets indésirables suivants peuvent survenir après administration de métronidazole : vomissements, hépatotoxicité, neutropénie et signes neurologiques.

6. Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

Les études chez les animaux de laboratoire ont donné des résultats contradictoires concernant les effets tératogènes/embryotoxiques du métronidazole. Par conséquent, l’utilisation de ce produit n’est pas recommandée durant la gestation. Le métronidazole est excrété dans le lait et son utilisation durant la lactation n’est donc pas recommandée.

7. Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Le métronidazole peut avoir un effet inhibiteur sur la dégradation de certains autres médicaments dans le foie, tels que la phénytoïne, la ciclosporine et la warfarine.

La cimétidine peut réduire le métabolisme hépatique du métronidazole, aboutissant à une augmentation des concentrations sériques du métronidazole.

Le phénobarbital peut augmenter le métabolisme hépatique du métronidazole, aboutissant à une réduction des concentrations sériques du métronidazole.

8. Posologie et voie d’administration

Voie orale.

La dose recommandée est de 50 mg de métronidazole par kg de poids corporel par jour, pendant 5 à 7 jours. La dose quotidienne peut être répartie à égalité sur deux prises quotidiennes (c’est-à-dire 25 mg de métronidazole par kg de poids corporel deux fois par jour).


Pour s’assurer que la dose administrée est correcte, le poids de l’animal doit être déterminé aussi précisément que possible. Le tableau ci-dessous indique les quantités de produit à administrer à la dose recommandée de 50 mg de métronidazole par kg de poids corporel par jour.

 

Poids corporel Comprimé dosé à 250 mg de métronidazole   Comprimé dosé à 500 mg de métronidazole
1 kg – 1,25 kg                                  
> 1,25 kg – 2,5 kg  
> 2,5 kg – 3,75 kg  
> 3,75   kg – 5 kg ou
> 5 kg – 7,5 kg ou
> 7,5   kg – 10 kg ou
> 10 kg – 15 kg      ou
> 15 kg – 20 kg ou
> 20 kg – 25 kg  
> 25 kg – 30 kg  
> 30 kg – 35 kg    
> 35 kg – 40 kg                

 = ¼ de comprimé       = ½ comprimé         = ¾ de comprimé         = 1 comprimé

Les comprimés peuvent être divisés en 2 ou 4 parties égales pour obtenir l’exacte posologie nécessaire. Placez le comprimé sur une surface plate, avec la face portant la barre de sécabilité tournée vers le haut et la face convexe (arrondie) tournée vers le plan de travail.

 

Moitiés : appuyez avec vos pouces des deux côtés du comprimé.

Quarts : appuyez avec votre pouce au centre du comprimé.

9. Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

Le risque de survenue d’effets indésirables est plus important en cas de traitement à des doses et sur des durées supérieures à celles recommandées. Si des signes neurologiques apparaissent, le traitement doit être interrompu et une prise en charge symptomatique doit être instaurée.

 

Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : dérivés du (nitro-)imidazole.

Code ATC-vet : QP51AA01, QJ01XD01

1.Propriétés pharmacodynamiques

Une fois que le métronidazole a pénétré la bactérie, la molécule est réduite par la bactérie (anaérobie) sensible. Les métabolites ainsi créés exercent un effet toxique sur la bactérie en se liant à l’ADN bactérien. En général, le métronidazole a une action bactéricide sur les bactéries sensibles à des concentrations égales ou légèrement supérieures à la concentration minimale inhibitrice (CMI).

D’un point de vue clinique, le métronidazole n’a pas d’effet significatif sur les bactéries anaérobies facultatives, aérobies strictes et microaérophiles.

2. Caractéristiques pharmacocinétiques

Le métronidazole est immédiatement et bien absorbé après administration orale. Au bout d’une heure, une concentration plasmatique de 10 µg/ml a été atteinte lors de l’administration d’une dose unique de 50 mg. La biodisponibilité du métronidazole est proche de 100 % et sa demi-vie plasmatique est d’environ 8 à 10 heures. Le métronidazole a une bonne pénétration dans les tissus et les fluides corporels tels que la salive, le lait, les sécrétions vaginales et le sperme. Le métronidazole est métabolisé principalement dans le foie. Dans les 24 heures suivant l’administration orale, 35 % à 65 % de la dose administrée sont excrétés (sous forme de métronidazole et de ses métabolites) dans l’urine.

En cas d’affection digestives ou de giardiose, Technidog vous conseille après validation et prescription par votre vétérinaire l’utilisation de ce nouvel antibiotique

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *