Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

L’épilepsie est une affection neurologique rencontrée chez le chien. Cette affection invalidante pour votre animal se manifeste par des crises convulsives suivi d’un temps de réadaptation plus ou moins long et d’altération fonctionnelle temporaire comme une amaurose (déficit de la fonction visuelle), perte de la locomotion, déficit de l’équilibre… Ces altérations fonctionnelles sont la résultante le plus souvent de l’hypoxie cérébrale engendrée par les convulsions. En effet, lors des convulsions, la fonction respiratoire de votre compagnon est altérée entrainant un défaut d’apport en oxygène à l’organisme. Technidog vous propose donc de faire le point sur ce nouveau traitement contre l’épilepsie chez le chien : le Pexion.

Etiologie et description des crises convulsives

Une crise d’épilepsie communément reconnue se déroule comme suit : l’animal perd connaissance et peut vocaliser, saliver, uriner, déféquer. Généralement, la crise « à proprement parlée» ne dure que quelques secondes à 1-2 minutes. On parle de crise complexe généralisée. L’animal se  remet ensuite progressivement mais peut rester hébété quelques minutes à plusieurs heures avec des troubles oculaires, locomoteurs, etc. La crise peut également correspondre à une simple absence avec des mouvements rythmiques d’un membre ou d’un coté de la face. D’autres animaux vont avoir des hallucinations ou simplement saliver. Ce sont des crises simples.

Il a 3 grandes familles d’étiologies possibles :  une lésion cérébrale, c’est à dire qu’une zone du cerveau est affectée :  un traumatisme crânien, une hémorragie spontanée ou un vaisseau bouché (accident vasculaire), une inflammation (encéphalite) ou une malformation peuvent en être la cause. On parle alors d’épilepsie structurale. Il a aussi la possibilité d’une anomalie sanguine qui empêche le bon fonctionnement cérébral : un  taux de sucre trop bas (hypoglycémie), le foie ou les reins qui ne fonctionnent pas correctement, la présence d’un produit toxique… On parle d’épilepsie réactionnelle. Enfin, s’il n’y  a ni problème sanguin, ni lésion cérébrale, l’animal possède un seuil d’excitabilité des neurones dans son cerveau qui est anormalement bas. Dans certains  circonstances et suite à certains stimuli,  les conductions électriques cérébrales s’emballent et conduisent à une  crise. On parle d’épilepsie essentielle ou idiopathique.

Traitement l’épilepsie essentielle ou idiopathique

En cas d’épilepsie essentielle, le traitement ne sera mis en place qu’en cas de troubles importants pour l’animal : si votre compagnon fait des crises régulières ou longues (supérieures à 2 minutes). Pour le traitement, les vétérinaires ont à disposition des produits à base de phénobarbital ou de phénobarbital additionné de bromure de potassium. Ces traitements efficaces nécessitent des dosages sanguins pour contrôler la concentration en principe actif régulièrement. Ils peuvent sur le long terme avoir des répercussions sur la fonction hépatique, celle-ci devrait être contrôlée une fois par an chez un animal traité.

Le laboratoire Borhinger a développé un nouveau traitement, le Pexion, dont le principe actif novateur est l’imépitoïne. Ce produit est à donner par voie orale à une dose allant de 10 mg à 30 mg d’imépitoïne par kg de poids corporel deux fois par jour, à environ 12 heures d’intervalle. Chaque comprimé peut être divisé en deux pour obtenir la dose appropriée correspondant au poids corporel du chien. Tout demi-comprimé restant doit être utilisé lors de l’administration suivante.

La dose requise varie selon les chiens et dépend de la sévérité de l’affection. La dose initiale recommandée est de 10 mg d’imépitoïne par kg de poids corporel, deux fois par jour. Initier le traitement sur la base du poids corporel en kg et du tableau posologique. En cas de réduction inadéquate des crises épileptiques après au moins 1 semaine de traitement à la dose en cours, le vétérinaire traitant doit réévaluer le chien. Si le médicament vétérinaire est bien toléré par le chien, la dose peut être augmentée par paliers de 50 à 100 %, jusqu’à une posologie maximale de 30 mg par kg administrée deux fois par jour.

Il est décrit certains effets indésirables, légers et généralement transitoires : au début du traitement, de la polyphagie, mais aussi une hyperactivité, polyurie, polydipsie, somnolence, hypersalivation, vomissements, ataxie, apathie, diarrhée, prolapsus de la membrane nictitante, baisse de l’acuité visuelle et de la sensibilité auditive. Technidog vous conseille de transmettre ces signes à votre vétérinaire afin qu’il puisse redéfinir avec vous le traitement.

 

 


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

6 réponses pour “Pexion : Nouveau Traitement de l’Epilepsie Canine”

  • Bjr,
    Mon chien a eu sa 1ère crise en plein sommeil le samedi 19 mai 2018 vers 11h
    J’ai trouvé un vétérinaire pour prendre en charge. J’étais chez le vétérinaire avant midi
    Celui ci prescrit PEXION 100MG, prise matin et soir selon le poids de mon chien. Dans 1er temps sur deux semaines. Puis à une prise sur deux semaines.
    Nous sommes à 3 semaines, le samedi 9 juin 11h, mon chien en crise en plein sommeil.
    Le comportement de mon chien à changé, mollasson. Malonn, de race griffon avant les crises ou le PEXION, était très joueur, agility sur le parcours tendance à devoir le freiner, les friandises à délaisser. Hors, il va avoir 2ans fin août 2018.
    Ce même vétérinaire, me dit de reprendre pendant 1 mois deux prises par jour voire trois prises si récidive de crises.
    Au bout d’une semaine, mon chien en crise a 4h du matin, 15h et 19h, toujours en plein sommeil.
    Depuis le samedi 9 juin, j’ai changé de vétérinaire, son opinion sur PEXION problème de dosage.
    Ce vétérinaire à prescrit CRISAX, deux prises par jour.
    A ce jour, aucune crise dès la 1ère prise de CRISAX et Malonn se porte bien, je retrouve mon chien tel que je l’ai connu joueur, saut d’obstacle…

      • bonjour
        le but des traitements contre l’épilepsie est d’inhiber les crises et non de les espacer. donc il faut trouver un traitement et un dosage qui vous permette d’accéder à cette option
        bonne journée

      • Bonjour,

        Pour mon chien Malonn, comme j’explique sur mon commentaire les crises se sont déclarées dans son sommeil , d’après un 1er avis vétérinaire prise de sang normale donc épilepsie sous pexion, récidive de crise au bout de 3 semaines. Puis une semaine avec plusieurs crises sur la journée et nuit.

        Second avis d’une autre vétérinaire, pexion inefficace. Pour traitement crisax même posologie que pexion, une crise par mois et malonn plus concentré sur les ordres en balade sans effet secondaire.
        A faire par la suite un traitement par cp un drainage hépatique 1 cp pendant 10 jours.
        A distance, faire un drainage rénal. Une fois par an
        Faire une prise de sang par an, surveillance des enzymes hépatique et les reins.

        J’ai voulu acheté en pharmacie un coupe médicaments env. 6€, mon pharmacien m’a fait cadeau du coupe médicament, plus facile pour couper un demi ou un quart de médicament. Un petit boîtier plastique avec une encoche, on glisse le médicament et on clipse, il y a une fine lame s’occupe de couper le médicament.

        En juillet: Le jour de l’éclipse c’était un vendredi , 5 crises jour et nuit. Toujours autour du week-end, malonn fait des crises. Malonn, que j’ai pesé la posologie par rapport à son poids était sous dosé, car il avait pris 2 kilos, c’est bien car il était maigrichon. Donc, j’ai dosé correctement le crisax.

        J’ai vu sur net, pour soulager des contractures des crises,
        par homéopathie boiron en granulé pour l’homme. Je donne toutes l’homéopathies le matin, car il y a 5 tubes différents matin midi et soir. Mon chien étant chez ma mère quand je suis au travail.
        Pour l’homéopathie boiron, je m’arrange avec mon médecin traitant pour une ordonnance, pas de frais à la pharmacie.

        J’ai fait venir en juillet à mon domicile une ostéopathe animalier car mon chien à la marche, j’ai remarqué beaucoup de raideurs, séance au sol par des manipulations douces, j’ai entendu les craquements, épaules, pattes arrières genoux bloqués, lombaires et cervicales bloquées. Les cervicales peut être source de l’épilepsie. Attention car la manipulation des cervicales peut être aussi une source pour déclencher des crises. Reprogrammer une séance en août, car impossible de tous débloquer sur une seule séance. Elle m’a conseillé de mettre un harnais de marque julius, banir les colliers classiques et étrangleurs, cela bloquent les cervicales. Elle a ressenti les craintes, peurs du chien, comme l’animal est notre miroir. Après une séance, le chien dort beaucoup pour récupérer. Aucune raideur à ce jour. Env 60€ une séance.
        Les crises de mon chien sont à distance des séances ostéopathie, donc or de cause.

        Mi-août, idem 5 crises le samedi. Consultation avec ma veto, suggère crisax+valium 1cp 2mg matin et soir.
        Me conseille d’observer mon chien pendant son sommeil la journée, est ce que le chien à de légers spasmes ou contractions de la lèvre supérieur ou paupières supérieures, car cela sont des mini crises.
        J’ai observé, résultats présence des petites contractions.

        Mi-septembre 5 crises, toujours en week-end un samedi. Conseil de ma veto passer à 3cp valium donc 6mg matin et soir.
        Ayant eu peur de cette augmentation que j’ai trouvé énorme de 1cp à 3 par prise. J’ai donné 2cp donc 4mg valium matin et soir avec toujours le crisax.

        J’ai comparé les dates des crises avec le calendrier lunaire, cela correspond au 1er quartier de lune. Car je note toutes les crises, date, heure, perte urine ou non, le temps de la crise, le temps de désorientation.
        J’observe aussi 3 jours avant les crises, sachant plus moins quand les crises peuvent se produire, les changements de comportements, mon chien doit-il plus que d’habitude, mange t-il plus, malonn avant la journée de crise, mange en pleine nuit ses croquettes, alors que son habitude est de manger au retour de la balade.

        Malonn a refait fin septembre le dimanche, à partir de 10h étant réveillé, nous étions près à sortir pour une balade, est ce l’excitation de la sortie. Il était couché au sol position dressage, très vite remarqué son regard fixe, à l’appel de son nom sans réponse sans mouvement de tête ou regard vers moi, les pattes avant se sont mises en extension comme si le chien veut se lever. Le chien tombe sur le côté, plusieurs contractions violentes. 25 secondes env., 5 crises.
        Ayant donné à 7h le crisax 1cp+3/4cp et 2cp de valium, à 10h après récupération de la crise, j’ai donné 1cp supplémentaire de valium. Bien sûr, malonn à refait des crises dans la journée, sachant que le crisax à un effet prolongé de 10h après la prise, donc pour le soir j’ai donné le crisax dose habituelle et 3cp valium à 17h au lieu de 19h.
        Crises à 20h et 21h. Etant trop rapprochées, j’ai donné en supplément 1 demi-valium 1mg et 1 demi-crisax, résultat malonn a passé une bonne nuit sans crise.
        Depuis, ce jour fin septembre, je donne le crisax et 3cp valium matin et soir. Résultat, sans crise, des petites contractions à lèvre supérieure et paupières.

        Travaillant en centre hospitalier, j’ai vu une affiche dans le service consultation neuro au sujet l’épilepsie pour l’homme, deux types avec explications de suivre un régime avec des oméga 3, un ajout de viande ou poisson au repas. Des bienfaits sur les cellules du cerveau.
        J’ai regardé sur le net pour les chiens, il faut suivre ce régime pour le chien. Il existe des croquettes spécialisées riches en oméga 3, avec indications  »neuro ».
        Les croquettes chez le vétérinaire, or de prix. J’ai l’habitude d’acheter sur le net, introuvable.
        Depuis le 8 octobre, je donne 1 capsule oméga 3 par jour, acheté en magasin classique rayon diététique.

        J’ai remarqué qu’au début qu’il me suffit d’une intuition 1 heure avant de la survenue d’une crise.
        Les deux dernières crises, l’intuition était de prévoir de passer chez ma veto pour éviter le manque de crisax. Le lendemain, journée de crises.
        Or, il e restait encore pour 5 jours.

        En espérant que mon commentaire peut aider votre chien.

      • Bonjour,

        J’ai posté un commentaire le 12 oct suite à l’épilepsie de mon chien.
        En espérant que cela aidera votre chien.

        Jessica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *