Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

La reproduction des carnivores domestiques doit être appréhendé par les propriétaires avec un bagage de connaissances suffisant afin de ne pas faire de bêtises durant les étapes clé de la gestation, de la mise bas et de la lactation jusqu’au sevrage. Il en est de même pour la reconnaissance d’anomalie durant ces étapes qui nécessiteront l’intervention de votre vétérinaire. Technidog vous propose de faire le point sur l’organisation et la gestion de ces évènements.

Les cycles et la gestation de la chienne et de la chatte

En moyenne, la chienne aura 2 cycles par an sauf certaines races particulières (les races nordiques peuvent n’avoir qu’un cycle par an, les races type lévrier peuvent avoir plus de 2 cycles par an). Les différentes étapes sont les suivantes :

Pro-oestrus : 7 à 10j, vulve œdématiée, écoulement séro-muqueux, mâle refusé

Oestrus : durée de 4 à 6j avec écoulements clairs, acceptation du mâle les premiers jours,  ovulation à partir du second jour = fécondation possible 48 à 72h

Dioestrus : gestation ou involution utérine si pas de saillie, durée de 2 mois

Anoestrus : repos utérin de 4 mois environ

Les premières chaleurs de la chienne prépubère sont souvent discrètes et peuvent passer inaperçue notamment si la chienne à des poils long ou si elle pratique une toilette intime fréquente. Seul un œdème vulvaire pourra être noté.

La reproduction chez la chatte

Description du cycle sexuel : Il s’organise sur la période annuelle des « jour long » (milieu du printemps à milieu d’automne), avec des miaulements caractéristiques de la femelle. L’ovulation sera provoquée par le coït : plus les coïts seront nombreux, meilleure sera la fécondation. Le cycle est de 12 à 15jours avec un repos de 1 semaine avant la reprise d’un nouveau cycle. Les chaleur peuvent réapparaitre 2 à 3 semaines après la naissance des chatons.

Les différents stade de la mise bas et les cas principaux de dystocie

Stade 1 (début du travail = prodrome) :
6 à 12h (max 36h pour les primipares) = changement de comportement, début
contraction (imperceptible) permettant l’ouverture du col

Stade 2 : expulsion des eaux fœtales et du premier fœtus

Stade 3 : expulsion du placenta (liquide verdâtre et
marron) puis alternance stade 2 et stade 3

  • Délai entre 2 chiots = 30 à 60 minutes, possible pose de 2h en cas de portée nombreuse
  • Dystocies :
    problèmes principaux

    • 75% : problème venant de la lisse
      • Inertie utérine
        type 1 = jamais aucune contraction = chirurgie
      • Inertie utérine
        type 2 = en milieu ou fin de mise bas après pas mal d’effort = possible soutien
        médical si les chiots vont bien et sont bien positionnés sinon chirurgie
    • 25% : problème venant des chiots
      • Mauvaise
        présentation du fœtus
      • Dilution du
        message déclencheur de mise bas émis par le chiot connu chez les grandes races
        avec un seul chiot

Technidog vous conseille de réaliser un suivi de gestation chez votre vétérinaire traitant : une échographie pour confirmer la gestation 4-5 semaines après les saillies ainsi qu’une radiographie 1 semaine avant la mise bas théorique afin de compter les fœtus. Il sera nécessaire de respecter un protocole de traitement antiparasitaire et de vaccination adapté, déterminé avec votre vétérinaire. L’alimentation durant la gestation ainsi que la lactation devront être réétudiée.


Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *