Guide de la basse-cour

Guide de la basse-cour

Suivez notre guide pour choisir vos premières poules et installer un poulailler !

Guide de la basse-cour Guide de la basse-cour
Choix de mes poules
Equipement du poulailler
Alimentation et eau
Santé de mes poules

Choix de mes poules

Quelle poule choisir ?

Beaucoup de races de volailles d’ornement sont disponibles à travers le monde. Elles sont le fruit de sélectionneurs passionnés, ayant parfois exagéré plusieurs caractéristiques. Il y en a pour tous les goûts : de toutes les couleurs, de toutes les tailles et de toutes les formes ! La couleur de la coquille des œufs est très variable selon les races, allant du blanc très clair au brun très foncé. Certaines pondent même des œufs à coquille bleue ! La couleur de la coquille a peu d’influence sur la qualité de l’œuf. Cependant, ces races ne sont pas toujours les meilleures pondeuses et des croisements issus de poules sélectionnées spécialement pour la ponte sont aujourd’hui disponibles. Elles couvent aussi beaucoup moins souvent que certaines races.

Conseils vétérinaires
3
Poules
ou plus !

Combien d’animaux dois-je prendre ?

Les poules domestiques sont des animaux grégaires, c’est-à-dire qu’elles aiment vivre en groupe. Le nombre de sujets dans une basse-cour dépend de la place disponible chez vous. On conseille cependant d’avoir au minimum 3 poules. Une hiérarchie sociale, avec des poules dominantes, va s’établir dans votre groupe.

Comment bien choisir mes poules à l'achat ?

Pour votre basse-cour, le mieux est de choisir des oiseaux robustes et en pleine forme. Il est vivement conseillé de ne pas acheter tout animal chétif ou avec l’air malade. La crête doit être bien rouge, l’œil vif et le plumage net et brillant.

Choisissez des jeunes poulettes de 5 à 6 mois pour avoir des oeufs plus vite et plus longtemps !
Conseils vétérinaires

Mes poules ont-elles forcément besoin d’un coq pour pondre ?

La ponte des poules est très dépendante de la durée d’ensoleillement, de leur alimentation et de leur bonne santé. La présence d’un coq n’est pas nécessaire pour avoir des œufs. Par contre, si un coq est présent, les œufs fécondés restent comestibles. Le rôle du coq, mis à part lié à la reproduction, est de protéger son groupe de poules vis-à-vis des prédateurs extérieurs. Avant d’en acquérir un, pensez à vos voisins, il est impossible d’empêcher un coq de chanter !

Equipement du poulailler

De quoi ai-je besoin dans mon poulailler ?

Comment aménager un pondoir ?

Le pondoir est fait pour être le plus confortable possible : vous pouvez ajouter de la paille. Attention, pour la qualité sanitaire des œufs de consommation, veillez à maintenir ce nid propre afin de ne pas souiller les œufs fraichement pondus avec des fientes. Placez le pondoir dans un endroit sombre, au calme et à l’abris des regards indiscrets.

Comment protégez mes animaux des nuisibles ?

Afin de protéger vos animaux des prédateurs terrestres, prévoyez des clôtures étanches et enfermez vos animaux la nuit. Si possible, prévoyez un parc avec un toit pour les protéger lorsque vous êtes absent.

Alimentation et eau

Comment donner à boire à mes animaux ?

Les volailles produisent moins de salive que vous ! Il est donc primordial d’avoir de l’eau fraiche et de bonne qualité (eau du robinet). Veillez donc à la propreté de vos abreuvoirs. Des systèmes de type cloche sont à privilégier afin de garder l’eau propre.

Quel aliment choisir ?

Les volailles n’ont pas les mêmes besoins selon leur âge et leur production. Des jeunes en croissance auront par exemple besoin de plus de protéines, de minéraux et de vitamines. Des poules pondeuses ont des besoins plus fort en calcium. Vous pouvez utiliser un aliment complet (spécial pondeuses ou croissance) ou un mélange de céréales. En cas de mélange de céréales, il est vivement conseillé d'ajouter des compléments alimentaires dans l’eau de boisson.

Puis-je donner autre chose que de l’aliment ou des graines à mes volailles ?

Les volailles raffolent des restes de table ou de cuisine. Les basse-cours ont un grand rôle dans la réduction des déchets. Par exemple, elles mangent volontiers des épluchures de légumes. Attention cependant, vos poules ne doivent pas devenir trop grasses ! Un état d’embonpoint important est dangereux pour la santé de vos poules, peut causer leur mort et réduit la ponte.

Santé de mes poules

Quels sont les premiers signes d’alerte de maladie chez mes volailles ?

Des signes respiratoires (poule qui cherche l’air, éternuements), de la boiterie, de la diarrhée et/ou un animal qui refuse de s’alimenter sont des critères d’alerte. Vous pouvez consulter votre vétérinaire traitant. Toute mortalité importante et anormale doit faire l’objet d’une autopsie. Des laboratoires spécialisés en aviculture sont présents un peu partout en France. Ils sont souvent rattachés aux cabinets vétérinaires avicoles. Par exemple, le Réseau Cristal présente un maillage territorial fort.

Dois-je faire vacciner mes volailles ?

Malheureusement, les vaccins disponibles pour les principales maladies des volailles sont prévus pour de grands troupeaux et ne sont pas adaptés à petite échelle. Cependant, à l’achat de poulettes futures pondeuses ou de poulets démarrés, il est conseillé de demander s’ils ont été vaccinés contre les maladies principales : Marek, Gumboro, Bronchite infectieuse et Newcastle.

Au secours, j’ai des poux rouges dans mon poulailler : que faire ?

Vous avez peut-être déjà remarqué des petits acariens qui courent sur les œufs et sur vous quand vous être proche de la litière du poulailler. Il peut s’agir de poux rouges. Ces poux se nourrissent du sang de vos volailles la nuit. Il est important de les réguler, car ils entrainent du stress et de l’inconfort sur vos animaux. Une action sur l’environnement et vos animaux est nécessaire.

Mes poules s’arrachent les plumes, que faire ?

Le fait de s’arracher agressivement les plumes chez les volailles s’appelle le « picage> ». Certaines poules (les dominées) se retrouvent déplumées.Ce comportement révèle des carences qu’il est important de corriger.

Pourquoi mes poules ne pondent pas ?

Beaucoup de causes sont possibles. L’activité de ponte est réduire en hiver, car la durée d’éclairement est moindre. Une poule pond par cycles, avec une période de mue annuelle. Il est important d’accompagner les mues avec des vitamines du groupe B et des acides aminés soufrés (méthionine).